Evelyne Leterme et son arche de Noé végétale d’Aquitaine

Evelyne Leterme et son arche de Noé végétale d’Aquitaine

« Si nous perdons le contact avec la nature, alors nous perdons le contact avec l’humanité », nous rappelle Krishnamurti.

Ce principe, Evelyne Leterme, fondatrice et responsable du Conservatoire Végétal d’Aquitaine l’a pratiqué et inspiré toute sa vie.

Détentrice d’une maîtrise en Sciences et Techniques Agricoles (Lille) et d’une thèse en DEA à l’université de Bordeaux (France), elle s’intéresse dès ses études aux arbres fruitiers et particulièrement aux variétés anciennes.

« On voyait bien que l’agriculture était en train de changer et qu’il fallait vite sauver et organiser la conservation de ces variétés. », explique-t-elle.

Dès 1979, elle fonde le Conservatoire d’espèces fruitières d’Aquitaine et débute une étude ethnobotanique de fond en interrogeant les paysans de la région afin de décrire et de connaître les variétés fruitières locales.

« Les paysans mettaient beaucoup d’espoir en moi pour sauver et récupérer les espèces fruitières de leur enfance, de leur grands-parents. On voyait bien que les enfants étaient en train de tout arracher. J’ai répondu à cet espoir. » se rappelle-t-elle.

Une fois les informations collectées, il a fallu organiser leur conservation en récupérant les marcottes, les greffons*, trouver le lieu adéquat, qui résiste aux intempéries, trouver le financement, les compétences, les engrais etc…

Un travail de 10 ans… et plus!

En 1995, le Conservatoire déménage et s’implante sur 12 hectares dans la vallée de la Garonne avec ses 2000 variétés et 17 espèces différentes.

Nectarine Alberge - CVRA

« Ce fut un vrai défi d’organiser le co-financement du Conservatoire, de jongler entre les fonds publics et les activités commerciales. Au début nous vendions les arbres fruitiers aux amateurs. Nous avons ensuite développé une activité commerciale auprès des professionnels qui voulaient mettre en place des aménagements paysagers avec des variétés anciennes d’arbres fruitiers. »

Grâce à ces activités, Evelyne propose d’habiller les sites, de redonner naissance à des paysages uniques et anciens.

Au total c’est plus d’une vingtaine de sites qui ont ainsi été aménagés par le Conservatoire végétal d’Aquitaine avec d’anciennes variétés fruitières locales, en plus de tous ceux qui ont été aménagés sans que le Conservatoire le sache.

aménagement de verger paysager - Roumagne - France - CVRA

Keep calm, and join us

Mobilisatrice, elle sait s’entourer des bonnes personnes pour faire avancer son projet. Avec Jean Pernes, du CNRS de Gif-Sur-Yvette, elle fonde l’association de Soutien au Conservatoire Végétal d’Aquitaine qui regroupe aujourd’hui plus de 800 adhérents.

Aujourd’hui, grâce à une équipe de 10 personnes (Temps pleins, temporaires et d’étudiants), le Conservatoire propose des formations, des stages, des conférences à un public large.

Avec une soif toujours plus grande de partager ses connaissances, Evelyne a aussi écrit et/ou collaboré à 7 publications sur les arbres fruitiers et leur conservation.

« Il faut laisser des traces, que tout ce travail que nous avons fait depuis des années puissent servir au plus grand nombre! »

Son rêve?

« Avoir un successeur, une personne qui me remplace et qui continue cette activité avec le même amour, la même envie de faire connaître, de sauver nos espèces anciennes et de transmettre avec la même force! » conclut-elle avec une énergie à la fois douce et pleine de sagesse.

L’appel est lancé.  :)

Evelyne Leterme sera présente à la Convergence de permaculture de Frelighsburg du 18 au 20 juillet 2014 . Ne perdez pas cette chance de la rencontrer!

———————————————

* Marcotte : banche enterrée (naturellement ou artificiellement), sans la détacher de la plante, pour qu’elle prenne racine et qu’on sèvre ensuite en la détachant lorsqu’elle a des racines.

Greffon : branche ou bourgeons implanté sur une autre plante (porte-greffe) en vue de réaliser une greffe.

Recommended Posts